drapeaux 2006

les drapeaux

« À partir de ses récoltes, Olivier Peyronnet constitue des drapeaux identitaires de l’intime  mesurant cent cinquante par quatre vingt dix centimètres. Par ces assemblages de tissus, il fait référence aux couleurs identitaires des différentes nationalités. L’assemblage de nombreux morceaux de tissus pour constituer un seul drapeau rappelle que les drapeaux se sont eux-mêmes constitués en plusieurs étapes, liées directement à l’évolution du pays. Il y a une tension assumée dans cet assemblage inédit nation–individu. »

« extrait du texte Intertextualité de Linda Salas Vega, 2008″
« Réminiscences dans le textile, les tissus humains se mêlent à ceux de la fibre, laissant cette dernière s’imprégner de l’histoire de voisins et voisines anonymes et pourtant si familiers. Les traces de ceux qu’on croise au quotidien, dont on ne connaît que les visages et dont l’histoire nous échappe, sont révélées pour s’assembler en un accouplement identitaire, en autant de drapeaux- étendards portant les stigmates du fait migratoire, pour l’incarner et s’unir en une toile, recto-verso. Dualité de l’être, conscience et inconscience, réalité et utopie, origines et idéal… Mêlant désirs et frustrations, ces drapeaux révèlent en une métaphore l’ambiguïté culturelle attribuée à la France/ identité et diversité. »

(série en cours commencée en 2006 à Saint-Cloud)

Afrique du Sud

Angleterre

Groenland