stratigraphies 2012

extrait du texte le rêve moderne par Paul Laurent, janvier-mars 2012

A propos des stratigraphies :

« Soit une bande constituée de bandes de tissus (des draps, de vieux draps, chinés chez Emmaüs ou récupérés, hors d’usage, dans les armoires de famille), comprimés, mouillés, tordus, alignés, en strates comprimées sous verre. Stratigraphie des rêves. Archéologie du sommeil. Vitrine du muséum. Exposition des curiosités, anomalies, et prodiges de la nature (il y en a un assez remarquable dans la ville où j’habite). cela forme une épopée en forme de tapisserie : l’épique, indique Benjamin, est une des modalités de la transmission de l’expérience. Il ajoute qu’elle s’épuise ; qu’au dépérissement de la tradition correspond l’appauvrissement de l’expérience. La tradition est cette place boursière où les valeurs de l’expérience peuvent s’échanger. Le linge qui demeure (« de maison » en est l’expression commerciale) est celui qui touche au corps à l’abandon : sous le vêtement, et, dans l’intimité, chez soi : sommeil, hygiène, mort : draps, serviettes et linceul. Tenue qui descendra, comme un escalier, les classes sociales sous forme de passion thésaurisée, nuptiale et héritée ; que désormais, s’accorde-t-on à constater, la peau, d’une part, la fringue, d’autre part, suppléent. Pour l’épique, outre la tapisserie que tisse et détisse Pénélope — de même que l’odyssée détisse l’Iliade, Pénélope noue et dénoue ce qui reste d’épopée dans les aventures d’Ulysse —, il y a celle de Bayeux, qui est splendide. (et, ajoute Olivier Peyronnet, celle dite de la dame à la licorne, « à mon seul désir », qui l’est autant) là où il n’y a pas de récit, ni d’expérience communicable, ni de sagesse pratique à recevoir comme Benjamin le dit du lecteur de romans ou de journaux, ne reste que la torsion géologique du linge aux prises avec lui-même, en guise de dernière épopée. Ou, si l’on préfère, la tradition. La tapisserie (linge et tradition) glisse de l’intime à l’abandon. Une première fois si c’est bien là le rôle du matériau de base lorsqu’il est en usage ; une seconde fois, lorsque cet usage se perd sous la forme de son épopée, et demeure, en pauvre pièce de tissu. On supposera que la tapisserie que tisse et détisse pénélope lui glisse des mains lorsque Ulysse s’identifie (et accessoirement massacre les prétendants). Elle recouvre l’abandon — vingt ans d’absence sans un mot, comme, à l’ordinaire par l’usage du matériau, la collection dispersée des sommeils perdus. »

Stratigraphies 2012, installation présentée à l’espace événementiel et culturel les Modillons à Vindelle du 14 janvier au 1er avril 2012, (933 x 66)

lutrin

lutrin

stratigraphie

stratigraphie

stratigraphie

stratigraphie