les loupes 2013-2015

Les loupes par leur aspect lisse, épuré peuvent être rattachées à l’apparence du design froid, aseptisé. Mais la mise en tension des différents matériaux avec les matières textiles au statut de rebut, vient semer le trouble. Les  verres de loupe semblent protéger une matière précieuse, faite de toiles à matelas imprégnées de fluides corporels. Le plâtre et le verre s’associent pour révéler l’identité de cette matière enfouie et pourtant visible pour rendre ces traces plus accessibles, moins repoussantes. Les toiles à matelas ont toutes été imprégnées de sommeils et de rêves, c’est à dire de la sueur, du mucus, des chassies ou autres, de dormeurs.
Ces traces génétiques semblent être mises en culture et préservées dans ce qui pourrait évoquer ici une « boîte de Petri au verre dormant ».

loupe,toile à matelas  2013, ( 24 x 24 )

loupe, toile à matelas
2013, ( 24 x 24 )

loupes, 2013 collection particulière

loupes, 2013
collection particulière

loupes

loupes
2014 

 

 

charte constituée de 143 loupes, 2015, (195,5x100)

charte constituée de 143 loupes, 2015, (195,5×100)

 

 

soucoupe, 2015, diamètre 80 cm

soucoupe, 2015, diamètre 80 cm